D’Europe en Asie.

Le quai d’Eminönü, samedi, 18 heures.

Eminönü

C’est l’heure de retours au bercail pour la population de la rive asiatique d’Istanbul venue faire son marché dans le quartier du bazar. On s’entasse face à la porte d’embarquement ; qui porte un grand sac de vêtements, qui s’est procuré un matelas, qui a jeté son dévolu sur une batterie complète de vaisselle… Les jeunes couples se tiennent par la main : tout à l’heure, quand ils auront regagné leurs lointaines banlieues au terme d’une heure de bus ou de dolmus, il redeviendra le petit jeune homme sage, elle redeviendra la gentille jeune fille de la famille qui n’ose regarder les garçons… Mais pour l’instant, on partage les oreillettes du lecteur mp3,  on se tient par la main, on échange un baiser dans l’anonymat de la foule. Les plus âgés croulent sous les sacs, ils ont bien honoré les commandes qui leurs ont été faites par leur fille ou leur fils, ils ont su négocier âprement les objets et accessoires convoités.

Depuis un petit quart d’heure déjà, ceux qui sont déterminés à choisir leur place sont déjà face à la porte vitrée, sous le panneau d’information aux diodes rouges défilantes et les écrans de télévisions qui saucissonnent écrans d’informations météorologiques et cours des devises.

Zubeide HanemLe Zubeide Hanım approche ; c’est un des plus petits vapurs de la flotte stambouliote de IDO, mais il assure encore avec vaillance ses navettes, face à ses récents et modernes cousins aux appellations de quartier de la ville. Passant la tête par  la fenêtre de la cabine, le kaptan ajuste ses lunettes de soleil pour préparer le dixième accostage de l’après-midi ; ça doit être assez glorieux, comme emploi, à Istanbul, kaptan de vapur ; sans nul doute ce soir, après le service, à son retour chez lui, le concierge le saluera avec le respect dû à son rang, d’un « kaptan effendi« …

ECOUTER …….Ambiance Eminönü

Le navire se cabre, lance ses propulseurs en marche arrière, crache une bouffée de fumée grasse qui vient faire concurrence aux fumées de grillade de poisson et de châtaignes.

Les lamaneurs s’avancent, porteur chacun d’une aussière ;  sur le pont du navire, nul se songe à traîner on flirte avec les chaînettes de sécurité, les hommes surtout, ont bien l’intention se poser au plus vite le pied sur le quai. Certains, de véritables champions dans leur style, profitent de la première approche, alors même qu’une autre manoeuvre est encore prévue, pour bondir et courir d’emblée vers le dolmus qui les attend, ou pour se jeter dans le tunnel qui les mènera au tramway. Ce sport, qui court à sa perte maintenant que les vapurs les plus récents sont dotés de portes électriques, est une vraie spécialité locale… Un oeil attentif, saisir l’instant, et bondir…

La manoeuvre d’accostage se poursuit néanmoins. On enroule les aussières, on traîne sur le béton du quai les passerelles de bois, on les jette sur le navire au péril des chaussures toujours si bien cirées des concurents du premier rang.

Dans la salle d’embarquement, l’air manque maintenant ; les sonneries électriques des Akbils font maintenant un carillon presque ininterrompu.  Sur le quai le flot se déverse, se divise entre ceux qui prennent à gauche, vers Sirkeci, et ceux qui prennent à droite, vers les quais. Les derniers sont les plus âgés, que les jambes ne disposent plus pour la bataille, les quelques flâneurs, les jeunes filles qui sont restées jusqu’au bout se prendre en photos sur le pont supérieur arrière, et qui en rient encore.

Le flot s’est tari, le lamaneur en chef à retirés des gants, il s’approche maintenant de la porte ; un dernier regard vers ses collègues du navire, et il fait sauter le loquet, d’un geste précis et sec. Les portes s’ouvrent, l’autre flot se lance à l’assaut des places convoitées. Certains prennent la passerelle, d’autres l’esquivent et préfèrent un très grand pas qui les porte directement sur l’acier noir.

Vers l’Asie, emporté par la foule.

Vapur Karaköy

Télécharger « D’Europe en Asie » au format PDF :

~ par dolasadolasa sur 7 mai 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s