Pluie d’été

C’est un duo. Un duo de deux instants.  Un duo dans lequel l’auteur adopte son point de vue à lui, Sabri, écrivain ayant envoyé femme et enfants en vacances à Antalya dans sa belle famille afin de pouvoir se consacrer aux recherches et à la rédaction  de son ouvrage sur Evliya Tchelebi. Si ce n’est son dialogue intérieur avec Karagöz et Hacivat, Sabri parle peu. Sa partition ce sont les sentiments incertains : il s’interroge, s’émeut, frémit, s’inquiète, vacille, s’impatiente, regrette et désire, un peu, beaucoup.

La voix, c’est elle. Elle, la gracieuse jeune femme dont nous n’apprendrons le nom, sans importance d’ailleurs puisque ce n’est guère le sien, qu’à la fin de l’ouvrage. Enfin si… important : porter un nom qui est celui d’une autre, parce qu’il est celui d’une autre, peut écraser une vie. L’énigmatique créature, épanouie, ravie, ruisselante sous la pluie, dont le sourire mystérieux, sous l’orage de cette après-midi là,  accroche puis bouleverse l’esprit de Sabri, cette “image restée en dehors de la glace soudain brisée” se raconte, affabule parfois, lève le voile sur son étrange présence dans le jardin de l’écrivain.

La basse continue est jouée par le Bosphore, ses jardins, ses yali, ses jetées, ses quais, ses courants, ses vapurs aussi, celui d’Üsküdar,  qui rythme la présence de la femme.

Un violoncelle égrène les notes de Debussy alors qu’en face  les éclairs se déchaînent sur Ortaköy, que la guerre embrase l’Europe.

Malgré la tendance de l’auteur à associer féminité et minauderies affectées,  Pluie d’été est un joli livre. Une délicate et vibrante nouvelle, un récit à la saveur délicieusement surannée.

Pluie d’été, Ahmet Hamdi Tanpinar, Actes Sud, 2006

1° édition,  Yapı Kredi Yayınları, 1955

~ par aliteìa sur 24 juin 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s