Μελας

Πατρίδα’ μ, μαυροθάλασσα…
Πόσες καρδιές δεν έκλαψαν, καρδιές που τις ματώσαν
και μάτια δε βουρκώσανε με δάκρυα ποτάμια… *

Lors d’une recherche d’images associée à Trabzon, sur la Toile, c’est lui qui apparaît avec la plus forte occurrence. Lui, le monastère de Sumela.

Sumela est une déformation, la transcription en phonétique turque du grec του Μελα, du Mont Noir. Les choses ont peu changé me direz-vous, le monastère se situe maintenant dans la vallée d’Altındere sur les pentes du Karadağ, toujours le Mont Noir, mais en turc.

Le monastère Panagia (l’entièrement sainte c’est-à-dire la Vierge) tou Mela a une fondation miraculeuse : deux moines d’Athènes trouvèrent dans cette sombre vallée une icône de la Madone peinte par l’évangéliste Luc et qui y avait été transportée par deux anges. La Vierge leur ayant soumis en songe le souhait de voir fondé un monastère qui lui serait consacré sur les lieux où ils découvriraient la sainte image, Barnabé et Sophronios à la fin du IV° s de leur ère, jetèrent là les fondations du monastère.

Légende, mythe… ce qui n’est ni mythe, ni légende en revanche est qu’il y eut des Grecs sur ces terres, et que Sumela fut, pendant presque 1 500 ans, leur centre spirituel. Ceux que l’on appelle les Pontiques, les descendants des colons de Milet qui fondèrent les comptoirs sur le Pont-Euxin, le flot accueillant : Sinope, Amasya, Samsun… et surtout Trapezunta, Trebizonde, Trabzon, les descendants des soldats d’Alexandre qui virent le royaume du Pont de Mithridate, les descendants des sujets de l’Empire grec de Trebizonde fondé par les Comnènes fuyant Byzance. Ils y vécurent jusqu’en 1923, jusqu’au Traité de Lausanne dont un volet stipulait les échanges de populations entre la Grèce et la Turquie : ceux qui avaient résisté aux persécutions du régime des Jeunes-Turcs prirent le chemin de l’exil. En Grèce, en Macédoine d’abord puis leur hellénisme, leur langue en particulier, étant assez différent de celui des Grecs de Grèce, ils furent nombreux à repartir vers l’Allemagne, l’Australie ou les Etats-Unis.  Le 19 mai, le jour où la jeunesse turque défile en mémoire du discours de Mustafa Kemal à Samsun, dans les villes d’Athènes, de Melbourne, de Stuttgart, de Toronto, ailleurs encore,  des hommes et des femmes dont les aïeux habitèrent sur les rives du Pont-Euxin fleurissent des monuments funéraires.

La vallée d’Altındere est une sombre vallée, humide, dont un noir géant pétrifié garde l’entrée. On s’y élève sur une route étroite, le long d’un torrent limpide sur les berges duquel pullulent les Alabalık, les élevages de truites. On s’y glisse dans la brume parmi une obscure végétation illuminée ça et là de fleurs aux couleurs vives alors que le thermomètre perd obstinément des degrés. Dans un recoin de falaise, après une brève marche dans une forêt fraîche, au milieu des touristes turcs qui viennent visiter le monastère de Sumela, on contemple un triste vestige, une relique de présence humaine, et on se souvient alors que melas, le noir, noir d’une montagne, noir d’un destin, est également à l’origine du mot mélancolie.

*Terre de nos pères, Mer Noire…
Combien de cœurs pleuraient, combien de cœurs saignaient,
Combien d’yeux s’embuaient de fleuves de larmes…

PS : Ce texte a été écrit dans les premiers jours d’août 2010, au retour du voyage. Le 15 août de cette même année, le patriarche Bartholomée a dit la messe a Sumela, devant 3000 personnes venant de Grèce, de Russie, de Géorgie, de Turquie aussi. L’office a été retransmis en direct par la télévision grecque. « La culture de la coexistence est un héritage que nous a donné l’histoire. Essayons de rendre cet héritage vivant et transmettons-le aux jeunes générations pour que personne n’ait plus à souffrir pour des problèmes de coexistence. » a déclaré en préambule le prélat orthodoxe.

 

Télécharger « Μελας » au format PDF :

Publicités

~ par aliteìa sur 9 avril 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s