Florilège estival

En se promenant…

Bienvenue sur Dolaşa dolaşa.

Intrigué par le nom ? Cap sur l’explication… Un peu perdu ? La Rose des vents vous aidera.

Une sélection d’été de nos article vous accueille ici ; une exploration vous mènera à d’autres flâneries. Errez sans crainte.

Florilège des  flâneries sur Dolaşa dolaşa :

Nom d’un bus, par dolasadolasa le 28 décembre 2009.

Extrait : La flânerie en Anatolie ça commence la plupart du temps devant un bâtiment moderne de périphérie, abritant un alignement de guichets chamarrés derrière lesquels des moustachus encostumés boivent des thés devant un ordinateur. (…)

Fleurs de Bosphore, par dolasadolasa et maltepe le 22 mars 2010.

Extrait : La plus étrange avenue ; la plus ombragée, la plus fleurie, la mieux pavée, celle que surveillent malicieux les hérons en saisons, celle que parcourent les vendeurs de barbapapa, celle qui relie la mer au sanctuaire ; le parc de Gülhane est une rue (…)

Vers Kars, par aliteìa le 7 janvier 2010.

Extrait : Le texte qui suit évoque un bref voyage :
4 jours et un matin d’avril,
de Milan à Kars.
Un texte ? Pas tout à fait. Un mélange de notes qui souvent se développent en phrases, d’élans de phrases qui se rétractent en simples notes. De vraies phrases.(…)

Yavaş Yavaş, par dolasadolasa le 7 avril 2010.

Extrait : Au début, que de l’habituel, que de l’anodin. Une annonce de limitation de vitesse à 40, peut-être à 30, si ça se trouve, à 20 ; mais qui s’en soucie ? Ces panneaux cerclés de rouge parsèment les bas côtés anatoliens, paraissant même parfois oubliés, comme en atteste un début d’oxydation (…)

Afyon, escapade culinaire, par havadishavadis le 28 janvier 2010.

Extrait : Me voilà dans le bus qui me conduit à Afyon où j’ai l’intention de découvrir cette région dont les Turcs me parlent souvent comme de la ville culinaire réputée après Bolu. Ma visite sera aussi une occasion pour découvrir l’histoire et la géographie de cette province. (…)

Batumi : galerie de portraits, par dolasadolasa le 25 avril 2010.

Extrait : Il est grand, mais pas élancé ; sous une veste en cuir caramel, il déborde d’une chemise grise en nylon, bon marché, mal boutonnée. Son visage carré est surtout mangé par un énorme sparadrap sur le nez, et des cotons dépassant des narines… (…)

Cin Cin !, par maltepe le 9 février 2010.

Extrait : Baklavas, , kadayıf, revani, künefe, şekerpare, kadin göbeği, dilber dudağı, lokma…
La pâtisserie turque ne manque ni de couleurs, ni de saveurs, ni de noms qui chantent. Elle mériterait amplement et plus encore que l’on s’attarde sur ces cheveux d’ange (…)

Aşure, par maltepe le 19 mai 2010.

Extrait : « Le aşure était le symbole de la continuité et de la stabilité. Il était temps de préparer la moelle des jours heureux qui balaierait les années de tristesse. Elle ouvrit un placard et en sortit un énorme chaudron. Impossible de préparer du aşure sans chaudron. »(…)

Les belles d’Iznik, par hazize le 15 février 2010.

Extrait : Où que l’on aille dans la Turquie ottomane, elles sont là : d’Istanbul à Bursa en passant par Edirne, et même dans des cités moins connues, telle Manisa… Elles ont séduit les sultans ainsi que le grand architecte Sinan.(…)

Monochromies anatoliennes, par maltepe le 3 juillet 2010.

Extrait : Les points cardinaux n’indiquent pas seulement une orientation géographique, en Turquie, ils suggèrent une dominante sur la palette, une direction irisée. Vieil héritage des Seljoukides, qui lisaient les cartes avec des couleurs, plutôt qu’avec des noms (…)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s