De ville en ville.

Bien sûr il y a d’abord et toujours Istanbul, dont on ne peut même pas dire qu’elle soit une ville ;  elle est  mégapole, et bien de ses quartiers ont plus qu’une histoire, une antiquité : Scutari (Üsküdar) , Chalcédoine (Kadiköy)…  Mais la Turquie est parsemée de nombreuses villes, certaines importantes, certaines étudiantes, souvent des villes de casernement…

Cette série de pages est là pour cela :  pour la Turquie des préfectures, pour la Turquie des bazars de provinces, des otogars rutilantes un peu vides, des hôtels pour VRP, des petits déjeuners au cinquième étage, avec beyaz peynir et saucisse de poulet, des canapés agonisants en vrai skaï ou clinquants pour le thé de  bienvenue en lisant Posta…

Les villes ont des atmosphères souvent différentes, des vocations diverses, des spécialités bien précises, des populations  particulières, même.  Au rythme des inspirations et des vagabondages, on parlera donc sur Dolaşa dolaşa d’Erzurum, d’Erzincan, d’Elazıg, de Kahramanmaraş, de Gaziantep, de Kütahya, d’Afyon, d’Iskenderun, de Hatay, d’Eskisehir, de Tokat, de Kastamonu, et d’autres et d’autres…

Publicités